Point d’intérêt 4/6

Rue Cruz, ancienne rue Hermanos Vallés

Audioguide en texte

Dépliez ce bandeau si vous préférez lire seul le texte de l’audioguide de cette étape.

[ Cliquez pour afficher ]

Dans la Calle Cruz se trouvait la prison d’Albox au XIXe siècle. On entrait dans la prison par cette rue et elle avait une grille qui sortait du sous-sol et que l’on pouvait voir depuis la place. Les maisons que l’on voit ici appartenaient à des familles aisées de l’époque. La maison à gauche du numéro 4, achetée par Don Andrés Pio à la mairie, était un bâtiment municipal et pourrait avoir été la mairie de l’époque. Le numéro 4, qui possède une énorme porte et une cheminée en dessous, a été construit par le gendre de Don Andrés Pio à la fin du XIXe siècle. Don Eliseo Vallés a épousé la fille de Don Andrés Pio en 1896 et a quitté Valence pour s’installer à Albox, où il a vécu dans cette maison seigneuriale.

Le couple Vallés a eu cinq enfants. En 1923, la famille eut un malheur commercial avec l’un des voisins de la commune. En janvier, pendant les festivités de San Ildefonso de Almanzora, alors que la ville était pleine de visiteurs, le fils aîné des Vallés et son associé dans un commerce de calèches se sont battus, ce qui s’est terminé par la mort de l’associé.

Pendant la guerre civile, les cinq frères Vallés ont été tués, quatre à Almería et un à Cazorla, à cause de leur condition politique, ils étaient des gauchistes républicains. Ils ont été tués parce qu’ils étaient riches, car ce cachet de “gauche républicaine” a sauvé de nombreuses personnes d’Albox de l’exécution, mais les frères n’ont pas subi le même sort. En mémoire de cette famille, il y a des années, la rue Cruz s’appelait Calle Hermanos Valles.

Fin macabre de ces cinq frères pour leurs idéaux politiques. En avez-vous déjà entendu parler ? Eh bien, nous continuons à dévoiler d’autres mystères qui entourent les murs de notre ville.

Notre prochain arrêt est la mairie d’Albox.

Continuez ce guide audio avec le reste des points d'intérêt